crise du lait suite

Publié le par amapderoanne

Bonjour,

Tout le monde a en tête les manifestations des paysans à l’été et l’automne 2009, la grève du lait et les épandages en France et dans d’autres pays d’Europe, et les actions en direction de l’industrie laitière (action en direction de Lactalis par exemple, pour laquelle la confédération paysanne de la Loire est traînée en justice - le procès doit avoir lieu ce printemps)...
La question du lait est très importante dans la Loire : le département compte environ 2000 producteurs laitiers (et environ 2000 producteurs de viande), sur 4500 fermes.

L’action des paysans producteurs de lait est entrée dans une nouvelle phase avec la mise en place de “la contractualisation”, sensée remplacer les “quotas” qui sont en cours de suppression.
L’assemblée de la Confédération Paysanne qui s’est tenue à Balbigny le 15 février a beaucoup parlé de cette question.
Tels qu’ils sont actuellement, les “contrats” proposés par l’industrie laitière, dans la foulée de la Loi de Modernisation Agricole votée en 2010, imposeraient aux paysans des quantités à livrer sans leur donner aucune garantie du prix auquel le lait leur sera payé, et sans prendre en compte les coûts de production.
Il s’agit du remplacement d’une régulation publique des volumes produits (régulation très insuffisante, puisqu’elle s’est accompagnée de la disparition de nombreux paysans), par une “régulation privée”, un face à face inégal entre le(s) paysan(s) et les grands groupes de l’industrie laitière, qui conduirait à une nouvelle phase de concentration des fermes vers des usines à lait et porterait de nouveaux coups à l’agriculture paysanne.

Des contrats, pourquoi pas, mais quel genre de contrats ? Et signés par qui ?
Les paysans producteurs de lait ont d’abord besoin d’un prix juste !

à cette adresse :
<http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3?id_article=2337>
celles et ceux qui le souhaitent trouveront quelques informations sur cette “contractualisation”, et sur la façon dont les paysans ont décidé de faire face à la situation par l’action collective.
La question est posée aussi de savoir quel appui la société peut leur apporter, car tout cela nous concerne tous !


pj – le journal mensuel de la Conf’ Paysanne de la Loire vient de consacrer un dossier à la contractualisation.

sp-.jpg

 

 

Publié dans L'écologie

Commenter cet article