des nouvelles du réseau

Publié le par amapderoanne

A vec retard : mais la voici !

 

Les paysans occupent la Maison du lait à Paris !
Ce 15 septembre, ce sont les paysans de la Loire et du Rhône qui ont pris le relais


On peut envoyer des messages de soutien à : maisondulaitpourtous@confederationpaysanne.fr


Depuis le mercredi 8 septembre à 15h, la Confédération paysanne occupe la Maison du lait, 42 rue de Châteaudun à Paris 9ème, qui est le siège de l’interprofession laitière, le CNIEL : Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière, qui rassemble 3 collèges : les industries du lait, les coopératives et les producteurs.
Chaque jour, des paysans des régions se relaient pour occuper. Aujourd’hui mercredi 15 septembre, 8 paysans du Rhône et de la Loire sont montés assurer la relève à Paris.

Des informations et des vidéos en continu sur le site de la Confédération Paysanne :  
<http://www.confederationpaysanne.fr>

Et aussi une info à
<http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3?id_article=2169>

Le revenu des paysans dépend de plus en plus de ces interprofessions qui relèvent du droit privé et dont les missions ont été renforcées par la Loi de modernisation agricole adoptée en juillet 2010. Mais, alors que les paysans, et notamment les éleveurs laitiers, traversent une crise sans précédent, seule la FNSEA siège au CA du CNIEL, et le président de l’Interprofession laitière, H Brichart continue à refuser  que l’ensemble des syndicats représentatifs siègent à l’interprofession. Les 40 % des producteurs n’ayant pas votés pour la FNSEA dénoncent donc l’absence totale de démocratie dans les interprofessions agricoles, lieux où ont été signés particulièrement les accords catastrophiques sur le prix du lait des 18 mois passés.

Ce sont ces raisons qui ont amené la Confédération paysanne à organiser le blocage de la Maison du lait pour faire appliquer les règles de la démocratie. Elle revendique sa place au collège producteurs des interprofessions, afin d’y défendre les intérêts des paysans. "Tous cotisants, tous représentés, tous défendus".
La Confédération paysanne indique qu’elle ne quittera la Maison du Lait que quand elle aura obtenu la place qui lui est due à l’interprofession en tant que syndicat agricole représentatif.

Commenter cet article