OGM important

Publié le par AMAP de Roanne

Bonjour,

Quelque chose de très important pour l’avenir de l’agriculture, pour notre nourriture et l’alimentation demain, et pour la planète, est en train de se jouer actuellement
Les cultures d’OGM piétinent en Europe. Les firmes n’ont réussi à les imposer massivement qu’en Espagne, au Portugal et en Roumanie.
En France, le moratoire sur le Monsanto 810 a été supprimé fin 2011 (cour de justice européenne + conseil d’Etat), ce qui est une victoire pour Monsanto.
Au même moment, la cour de justice européenne a jugé que tout miel contenant du monsanto 810 était impropre à la consommation humaine et devait être détruit. Et on sait aussi que les abeilles butinent – et pollinisent - dans un rayon de 10 kms autour de leurs ruches.
Ce qui veut dire que toute coexistence entre cultures OGM et cultures non OGM est impossible. D’ailleurs la preuve en est faite en Espagne ou l’agriculture biologique devient impossible. Quant aux apiculteurs espagnols, ils sont promis à la ruine. Leurs exportations de miel sont bloquées.

Les Faucheurs Volontaires, les apiculteurs, des paysans ont multiplié les actions ces derniers mois pour obtenir l’interdiction des OGM :

- le 6 janvier, une centaine d’apiculteurs a occupé le siège de Monsanto à Monbéqui près de Montauban pour demander l’interdiction immédiate du maïs OGM Monsanto 810.
Voir <http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3?id_article=2518>

- le 20 janvier, 250 personnes (apiculteurs, paysans, citoyens) ont manifesté au siège européen de Monsanto à Lyon.
“Monsanto dégage ! On a besoin des abeilles, on n’a pas besoin des OGM.”
Voir
<http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3?id_article=2537>

- le 23 janvier, 120 Faucheurs Volontaires ont occupé une grosse installation de Monsanto à Trèbes, dans l’Aube.
Monsanto a été pris la main dans le sac de semences OGM et de pesticides interdits
Voir <http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3?id_article=2551>
Les preuves sont là : Monsanto a recommencé à distribuer – y compris gratuitement ! - des semences OGM, et en plus traitées avec un pesticide interdit en France : le Poncho.

Face à toutes ces actions, le gouvernement a du annoncer qu’il préparait le dépôt d’une nouvelle clause de sauvegarde pour interdire les cultures de Monsanto 810.
Mais le gouvernement est dans la manoeuvre, dans un petit jeu et une répartition des rôles entre la ministre de l’écologie Kosciusko-Morizet et le ministre de l’agriculture Le Maire. Au vu des informations disponibles, la clause de sauvegarde qui va être promulguée pourra être cassée assez vite, en quelques semaines. Parce qu’elle ne mettra pas le doigt là où ça fait mal, là où ce serait imparable. Par exemple, elle ne dit pas un mot des abeilles, parce qu’elles sont la preuve imparable que la co-existence OGM/non OGM est impossible. Ni de la ruine prévisible des cultures non-OGM.
Cette clause bidon va certes gêner les cultures de Monsanto 810 en 2012, d’autant que le gel de début février empêche de semer tôt (avant sa promulgation), mais elle ne rendra pas impossible les prochaines cultures d’OGM, car elle ne tiendra pas le choc.
Ce moratoire éphémère permettra de faire des déclarations à l’intention des 80% de la société qui refusent les cultures d’OGM. Rapidement retoqué, il ouvrira la porte à des cultures OGM massives en 2013, à la grande satisfaction de la FNSEA et des firmes de l’agro-chimie et des semences (il n’y a pas que Monsanto !) qui préparent déjà leurs semences OGM.

- Pourtant il est maintenant possible de fonder et de déposer une clause de sauvegarde béton.
Voir les explications de Guy Kastler : “Quels fondements juridiques pour une interdiction de culture du Mon 810 en 2012 ?”
<http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3?id_article=2552>

voilà, ce qui est en train de se jouer est important pour la suite...
--
Roger Dubien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article