paysans et pesticides

Publié le par amapderoanne

Lundi 12 décembre au Tribunal de Lyon,
avec Paul François, paysan intoxiqué aux pesticides, contre Monsanto...


En janvier 2011 un paysan de Ruffec en Charentes est mort après 8 années de lutte contre une leucémie provoquée par des pesticides contenant du benzène qu’il utilisait pour ses vignes. Il s’appelait Yannick Chénet, il avait 43 ans.
Un autre paysan de Ruffec, lui aussi victime d’un pesticide de Monsanto, a décidé de poursuivre la firme de l’agrochimie et des OGM devant la justice. Il s’appelle Paul François, il a été intoxiqué par un herbicide, le Lasso, alors qu’il nettoyait une cuve d’épandage, au printemps 2004.
Paul François a déjà fait reconnaître devant la justice (le tribunal des affaires de sécurité sociale d’Angoulême d’abord, puis la cour d’appel de Bordeaux en janvier 2010) que sa maladie était un accident professionnel, il a décidé de poursuivre le fabricant du poison : Monsanto. C’est la première fois qu’en France une procédure engagée contre Monsanto par un particulier arrive devant la justice.

Le procès aura lieu ce lundi 12 septembre à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Lyon, 67, rue Servient.

Paul François est devenu un des porte paroles des victimes des pesticides. En mars 2011 a été constituée à Ruffec l’association Phyto-Victimes, association des professionnels victimes des pesticides. Paul François en est le président.
Le site de Phyto-Victimes <http://www.phyto-victimes.fr>



La Confédération Paysanne appelle à se rassembler devant le TGI de Lyon :
Défendons notre santé, soutenons le combat de Paul François !

“Lundi 12 décembre au Tribunal de Grande Instance de Lyon, s’ouvre le procès qui oppose Paul François à la firme Monsanto. Ce céréalier charentais a été intoxiqué par le puissant pesticide Lasso, en avril 2004. Par ce procès il tente de faire reconnaître la responsabilité de l’entreprise multinationale.

La Confédération Paysanne soutient ce combat, contre toutes les firmes qui commercialisent des produits dangereux au détriment de la santé de ceux qui les utilisent. Alors que le pesticide Lasso était interdit dans de nombreux pays, la compagnie avec la complicité de l’Etat, sans prévenir de ces dangers, continuait à le vendre. Comme pour l’amiante, le médiator ou le cruiser, la santé et l’environnement passent après les profits des multinationales !

La Confédération Paysanne dénonce ces choix politiques qui enferment les paysans dans le piège de l’agriculture intensive, qui n’assurent ni revenu ni santé ni environnement décents.

La Confédération Paysanne appelle à se rassembler devant le TGI de Lyon (67, rue Servient , arrêt metro ligne B : Place Guichard, arrêt tram T1 : Moncey), Lundi 12 décembre à 13h30 en solidarité avec Paul François et toutes les victimes des pesticides !”

Contacts :
  Véronique Léon, secrétaire nationale : 06 22 16 13 99
  Jean-Luc Juthier, Confédération Paysanne de la Loire : 06 38 85 43 38
  Jean Sabench, commission pesticides : 06 73 91 23 78

<http://www.confederationpaysanne.fr/>

--
<http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/breve.php3?id_breve=712>

Commenter cet article